Les faïences françaises - menus
Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 23

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 24

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 25

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 26

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 27

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 28

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 29

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 30

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 31

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 32

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 33

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 34

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 35

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 36

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 37

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 38

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 39

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 40

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 41

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/104/sda/0/1/faiencerieargonne/menus.php on line 42

Les pipes en terre.


Il était difficile de zapper les manufactures de pipes en terre dans ce site. Tout d'abord pour une raison indiscutable, JE SUIS un fumeur de pipe ! Mais comme pour le bon vin, avec modération et en plus sans incommoder les autres.

Ceci dit, il y avait bien sur une multitude d'autres raisons, plus objectives je le reconnais.

Bien qu'elles soient belles à regarder et délicieusement sèches à l'emploi, les pipes de terre traditionnelles ne sont plus fabriquées de nos jours. Elles sont faites d'une seule pièce d'argile consistante, ce qui les rend extrêmement fragiles. En revanche, on trouve encore des pipes de terre coulées, à paroi double ou simple. La pipe de terre à paroi double est la plus populaire et la plus agréable à fumer. Cette pipe est dotée d'un vide entre le fourneau et la paroi extérieure, qui absorbe l'humidité et refroidit la fumée.

Les pipes de terre sont sèches à l'usage, légères et absorbent l'humidité. Elles sont neutres et ne confèrent aucun goût au tabac (par opposition aux pipes en bois). Elles se nettoient facilement, puisqu'il suffit de les rincer à l'eau du robinet. Les pipes de terre à paroi simple peuvent devenir très chaudes.

L’histoire de la pipe commence avec la découverte de l’Amérique et avec celle du tabac. Les premières pipes en argile sont fabriquées dès 1575 en Angleterre. Elles doivent leur essor à William Baernelts, un anglais qui émigra en 1617 dans la ville de Gouda en Hollande où il fonda les premières fabriques de pipes en terre. Puis, des ateliers se répandirent en Belgique, en Bretagne, en Normandie et dans le sud de la France (Nîmes, Marseille).

De par sa fragilité, plus de 100 millions de pipes en terre seront vendues par an dans la seconde moitié du XIXème siècle. La pipe en bruyère connaît également un vif succès et de nombreuses fabriques industrielles émergeront à cette même période. Mais l’apparition du cigare, des cigarettes et la baisse de leur prix sonnent le glas des grandes industries pipières. Certaines résistent en baissant leur prix et la qualité de leurs pipes, d’autres au contraire, développent le haut de gamme. Les petits ateliers, quant à eux, continuent leur activité. Une pipe comporte plusieurs éléments : d’une part, la tête qui comprend le foyer ou fourneau (réceptacle à tabac), le talon et la tige et d’autre part, le tuyau qui prolonge la tige et dans lequel circule la fumée.

Différentes étapes sont nécessaires au pipier pour la fabrication d’une pipe en terre. La première est la préparation de l’argile. Elle est extraite et nettoyée dans des baquets, récipients de bois à bords bas. Puis, elle est déposée sur des panneaux pour sécher. Une fois sèche, l’argile est malaxée afin d’éliminer toute bulle d’air. Le pipier s’intéresse ensuite au façonnage de la pipe. Il constitue des boules d’argile qu’il roule à la main et modèle ainsi la forme approximative de la pipe. Elle prend alors le nom de “rouleau”. Il perce la terre avec une longue tige métallique qui forme le passage de l’air dans le tuyau.

L’ébauche terminée, elle est placée dans un moule constitué de deux pièces de métal enduites d’huile pour que l’argile n’y colle pas. Le moule est serré dans une presse munie d’un levier qui permet d’enfoncer une pièce de métal dans le haut du moule. Cette pièce formera ainsi dans l’argile la cuvette du foyer ou fourneau. Les moules en métal peuvent être remplacés par des moules en plâtre. Le pipier procède de la même façon. Il prépare une boule de terre avec ses mains puis la place dans le moule en plâtre. Ce moule sert à fabriquer uniquement la tête de la pipe. Le tuyau de la pipe est, quant à lui, réalisé en bois, en ébonite ou en acrylique. Une fois le moulage exécuté, le pipier procède au démoulage et au nettoyage de la pipe. Elle est lissée et ébardée afin d’enlever l’excédent d’argile et de supprimer les marques du moule. Puis, elles sont placées dans des cazettes ou oules (pots avec un couvercle) et recouvertes de sable pour empêcher toute déformation lors de la cuisson.

Les cazettes chargées de pipes sont empilées dans le four et cuites à une température atteignant environ 950, voire 1 100 degrés Celsius. Une fois retirées du four et refroidies, les pipes sont examinées et les dernières bavures d’argile sont supprimées. Pour les pipes dont le tuyau est en terre, les embouchures sont enduites de cire ou laquées pour empêcher que les lèvres du fumeur ne collent à l’argile.

Le pipier s’attache ensuite au décor de la pipe. Deux techniques peuvent être utilisées : le décor en relief/ saillant c’est-à-dire déjà gravé dans le moule ou le décor creusé et rouletté/estampé manuellement. Les pipes peuvent être émaillées soit avec un pinceau pour les surfaces planes, soit à l’aide d’une tige d’acier. Une fois décorées, elles sont cuites une seconde fois. Pour les pipes réalisées à l’aide d’un moule en plâtre, le pipier assemble la tête en terre et le tuyau à l’aide d’une bague de liège.

Pour les fumeurs et même les non fumeurs, "THE SITE" - www.fumeursdepipe.net